1. Le 12 juin 2016, le commissaire à la protection de la vie privée du Canada a pris l’initiative d’une plainte contre Wajam Internet Technologies Inc. (l’« intimée ») en vertu du paragraphe 11(2) de la Loi.
  2. L’intimée a développé un logiciel appelé « Wajam » ou « Social2Search » (le « logiciel »). Une fois installé sur un ordinateur personnel, le logiciel suit les requêtes de recherche en ligne de l’utilisateur et ajoute, dans les résultats de moteurs de recherche existants, les résultats de recherche découlant de contenus partagés par les « amis » et les contacts de l’utilisateur dans les médias sociaux. Wajam affiche aussi des publicités en fonction des requêtes de recherche en ligne de l’utilisateur. Le logiciel est distribué et installé principalement par des distributeurs tiers qui l’ajoutent comme complément à d’autres logiciels non reliés que les utilisateurs peuvent télécharger.

[pour en savoir +]

Parmi les arguments invoqués:

  • Pas de procédures adéquates (Principe 4.1)
  • pas de consentement adéquat (Principe 4.3)
  • les finalités d'utilisation ne sont pas claires (Principe 4.5)
  • pas de mesures de sécurité adéquates (Principe 4.7)
  • pas de règles de transparence suffisantes (Principe 4.8)

 


Dernière modification : le 27 mars 2018 à 19 h 33 min.